Voler en Cessna 172 !

Le jeudi 31 aout et le samedi 16 septembre 2017, j’ai eu l’occasion de piloter pour la première fois un avion différent de l’AT-3.

Je voulais emmener mes proches pour un vol local et leur faire découvrir les sensations de l’aviation légère, bien différentes des vols commerciaux. L’AT-3 ne comportant que deux places, il a fallu réserver un avion plus grand, le Cessna 172. Mais comme je suis toujours en formation, je n’ai pas le droit d’emmener des passagers par mes propres moyens. Mon instructeur Nicolas nous a donc accompagné.

Il peut paraître compliqué de voler sur un autre avion, mais les techniques de pilotage de base et de navigation sont identiques. En revanche, l’interface pilote-machine est différente, il faut donc un temps d’adaptation avant de pouvoir prendre de nouveaux repères. Les check-list ne sont pas non plus les mêmes, et le Cessna 172 a un moteur plus complexe que l’AT-3, ce qui change quelques procédures. Par exemple, le Cessna a une commande de richesse moteur, avec laquelle on va faire varier la quantité d’essence injectée dans le carburateur, afin d’optimiser le mélange air-essence.

Les sensations en vol sont également différentes. Le Cessna est avion très stable, lourd, mais moins maniable que l’AT-3. En final, on ressent moins les turbulences et l’approche est donc plus douce.

1. Cessna 172-M

Le jeudi 31 aout, c’est le C172M immatriculé F-BVID que j’ai eu la chance de pouvoir piloter.

Je n’avais jamais fait de visite prévol sur un Cessna. Les manipulations à effectuer ne sont pas tout à fait les mêmes que pour l’AT-3. Rien que pour avitailler l’essence, il faut récupérer une échelle car les deux réservoirs sont situés au niveau des ailes.

Apparemment, j’ai l’air assez content de mon vol. L’avion est revenu en une seule pièce. Je vous rajoute quelques photos supplémentaires :

2. Cessna 172-SP

Pour le vol du samedi 16 septembre, c’est reparti, mais cette fois avec le C172-SP immatriculé F-HSBC. La particularité de cette version est la présence d’une avionique nouvelle (Garmin G-1000) qui se traduit par deux écrans multifonctions à la place des instruments gyroscopiques classiques.

Vous pouvez retrouver la vidéo de ce vol ici sur YouTube, ou dans la page galerie du menu.

 

A bientôt !

Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

84 + = 86