Formation Pilote Cadet Air France – Partie 1

Février 2022

Visio conférence avec notre responsable chez Air France.

Quasiment deux ans et demi après la confirmation de réussite à la sélection, nous apprenons que nous allons commencer la formation le 5 mai 2022 !

Mon sentiment à cet instant est partagé entre un soulagement et une méfiance, car je ne peux pas m’empêcher de repenser au contexte de pandémie et de m’imaginer quel autre scénario pourrait se produire et retarder à nouveau notre entrée…

Je démissionne de mon emploi en CDI en mars avec prudence.

Trois mois de préavis plus tard, et un renouvellement d’aptitude médicale favorable, cela devient réel, même si, j’ignore pourquoi, j’ai encore du mal à y croire.

Nous sommes accueillis au siège d’Air France à Roissy les 5 et 6 mai 2022, pour deux journées « d’intégration ». Le planning est millimétré : visite des hangars de maintenance d’Air France, discours du management, explication de la formation, visite médicale du travail, et… signature du contrat !

On y est enfin. Toute la promotion est aux anges !

Le week-end qui suit est consacré au déménagement, et nous partons pour Toulouse, où nous nous installons sur le campus de l’ENAC, au sud de la ville. Des petites studettes individuelles sont mises à notre disposition au sein des bâtiments d’hébergement Clément Ader et Louis Blériot.

Nous faisons connaissance avec l’équipe pédagogique de l’ENAC qui est composée de notre inspectrice des études et d’une dizaine de tuteurs dédiés à notre formation théorique. Ce sont des personnes très bienveillantes et je trouve cela rassurant pour la suite.

Nous entamons dès le lundi 9 mai l’ATPL, phase théorique de 8 mois pendant laquelle nous étudierons en anglais les 13 matières (appelées aussi « certificats ») de la licence théorique de pilote de ligne.

Depuis la réforme EASA en 2021, un quatorzième module a été ajouté : le KSA (Knowledge, Skills, Attitudes) qui permet de travailler et progresser sur les compétences clés du métier : connaissance de la réglementation, conscience de la situation, application des procédures, communication, leadership, prise de décision et pilotage manuel. Pour cela, des sessions de travail en groupe et en simulateur sont mises en place pendant lesquelles nos tuteurs nous évaluent sur ces différentes compétences. Ces exercices de travail en groupe sont répartis tout au long de l’année et sont validés directement par l’école.

L’emploi du temps est réparti en cours en autonomie dans les salles de classe, et en cours de préparation aux tests hebdomadaires encadrés par nos tuteurs.

Au programme du 1er trimestre, nous avons 4 certificats à valider : Météorologie, Navigation générale, Radio-navigation, Performances humaines, et deux exercices de groupe du module KSA, dont un sur simulateur d’aviation générale.

Le 1er trimestre se solde par deux jours d’examens les 17 et 18 aout, à la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) de l’aéroport de Toulouse Blagnac, qui est une réussite pour l’ensemble de la promotion.

Le 2ème trimestre s’enchaine vite avec 5 nouveaux certificats : Principe du vol, Droit aérien, Performance avions, Masse & Centrage, Préparation et suivi de vol, et deux exercices de groupe du module KSA, où nous devons préparer une navigation VFR (règles de vol à vue) puis IFR (règles de vol aux instruments) dans un contexte donné.

Nous passons nos examens du 2ème trimestre avec succès les 25 et 26 octobre 2022.

Le troisième et dernier trimestre débutera en janvier pour se terminer en mars.


D’ici là, nous partons en stage de planeur à l’aérodrome de Château-Arnoult-Saint-Auban (dans les Alpes de Haute Provence) pendant tout le mois de novembre. Nous sommes accueillis dans les locaux du CNVV (Centre National de Vol à Voile) et notre formation planeur est dispensée par les instructeurs de FGS (France Gliding Services).

C’est une expérience incroyable qui fera l’objet d’un prochain article, et probablement d’un montage vidéo car nous avons la chance de pouvoir enregistrer les vols quand nous sommes avec un instructeur.

A bientôt pour la Partie 2 !

Photo de promo PILAFR21A

4 Comments

    1. Bonjour, merci pour votre retour 🙂

      La sélection AF ne requiert pas un passage en classe prépa (à l’inverse du concours EPL de l’ENAC). En revanche, faire une prépa scientifique peut aider à acquérir une bonne méthode de travail pour la préparation de la sélection, mais ce n’est pas du tout obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.