Vol de découverte aux Etats-Unis (Dallas Fort-Worth)

Décembre 2019 : après ma conversion PPL vers la licence américaine (dont vous pouvez retrouver l’article ici), je me renseigne sur les aérodromes dans la région de Dallas Fort Worth, au Texas. L’aérodrome d’Addison dans le nord de l’agglomération semble être le terrain idéal. Je contacte alors plusieurs écoles de pilotage pour échanger sur mon souhait d’effectuer un vol de découverte dans la région. Détenir la licence américaine permettra d’enregistrer ces heures dans le carnet de vol, ce qui n’est pas possible sans licence FAA, car les avions sont immatriculés en “N” (immatriculation américaine).

L’école qui retient mon attention est American Flyers. C’est une structure fiable, avec de nombreux instructeurs et des avions disponibles. Les appareils sont pour la plupart des Cessna 172 avec une avionique moderne (Garmin G1000). L’heure de vol y est donc plutôt onéreuse.

On planifie par email un vol d’entrainement qu’ils appellent un « refresher flight ». Petite astuce : comme un refresher flight n’est pas un vol d’instruction qui rentre dans le cadre d’une formation, il n’y a pas besoin de passer par la TSA* (Transportation Security Administration) qui demande entre autre un relevé d’empreinte digitale et plus de 300€ de taxes. Notons qu’il est possible de faire autant de refresher flight que l’on souhaite, c’est donc une astuce très intéressante pour ceux qui veulent simplement faire des vols de découverte.

*Autrement, pour ceux qui souhaitent suivre une formation PPL/IR/ME ou professionnelle, il sera nécessaire de faire une demande auprès du TSA via le Alien Flight Student Program (AFSP)


Ce vol d’entrainement a donc lieu le mercredi 18 décembre 2019. Mon instructeur s’appelle Peter et il commence par m’expliquer les particularités de la zone de Dallas Fort Worth, les différents espaces aériens, les spécificités de l’école en terme de navigation, de procédures et d’altitude.

Région de Dallas – Airspaces

Aux Etats-Unis, certains espaces aériens sont différents de ceux en France. En l’occurrence, au dessus de l’aéroport de Dallas (DFW), l’espace aérien est de classe B (espace aérien que l’on ne trouve pas chez nous). Pour un vol d’entrainement, mon instructeur suggère de partir à l’opposé, à l’est, dans une zone moins contrainte où nous pourrons évoluer plus librement en classe G ou classe E

Structure des espaces aériens aux USA

Le briefing terminé, nous nous dirigeons vers le hangar de l’école où une golfette est mise à notre disposition pour rejoindre le parking avion. Je vous laisse quelques secondes pour vous plonger dans l’ambiance Texane :

Nous faisons la visite prévol du Cessna 172 avec Peter. Après avoir écouté l’ATIS, nous contactons le sol :

« Addison Ground, N906JR, Cessna at American Flyer north, with D, ready to taxi »

Nous décollons de la piste 15 d’Addison Airport, puis apercevons en montée initiale le centre ville de Dallas au loin. Nous mettons rapidement le cap sur la zone entre le lac Ray Hubbard et Levon Lake, deux lacs qui sont très visibles dès le départ de l’aérodrome.

Au dessus du lac Ray Hubbard

Mon instructeur me fait remarquer les nombreux échangeurs d’autoroutes qui sont de très bons repères visuels aux Etats-Unis (ici les intersections du George Bush Turnpike avec le North Tollway et l’US.75) Nous quittons la fréquence d’Addison avant d’arriver sur la zone des lacs. Une fois là-bas, il me propose d’aller faire 1 ou 2 tours de piste sur l’aéroport de Mc Kinney, au nord de notre position. Avec plaisir, je contacte la fréquence tour et leur fait part de nos intentions :

« Mc Kinney tower, N906JR, 8 miles to the south, 2500 ft, for touch and go.”

Nous nous intégrons en vent arrière de la piste 18. Ce qui me surprend de la France, ce sont les contrôleurs qui nous donnent la clairance d’atterrissage alors que les avions précédents n’ont pas encore atterris. Il est habituel d’entendre des phrases comme : 

« N906JR, number 3, runway 18, clear to land. »

Une fois en finale, ce qui m’interpelle désormais, c’est l’infrastructure de la piste. Bétonnée sur 2km de long, 45m de large, avec une rampe d’approche aux intruments. Apparemment, c’est le cas sur la majorité des aéroports et aérodromes aux Etats Unis !

Deux touchers plus tard, nous voilà repartis à destination de l’aéroport d’Addison, à une altitude de 2500 pieds (800m). Le temps total est d’1h15 de vol. Une magnifique expérience au pays des cow-boys.

Je vous indique le lien de la vidéo que j’ai créée à cette occasion : https://youtu.be/yLJivHc6hrI et que vous pouvez retrouver dans la page videos.

A bientôt.

Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.